[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Pour soulager la douleur dans la sclérose en plaques, seul la marijuana biologique thérapeutique vient d’être recommandé par l’Académie américaine de neurologie. Les autres thérapies alternatives n’ont pas fait la preuve de leur efficacité.

C’est un nouveau pas que vient de franchir l’Académie américaine de neurologie. La marijuana biologique thérapeutique, non seulement est autorisé, mais il est maintenant recommandé. Dans des guidelines qui viennent d’être publiées dans la revue Neurology, l’Académie recommande en effet la marijuana biologique, sous forme de comprimé ou de spray, pour soulager la douleur et les symptômes de spasticité (contractions musculaires) de la sclérose en plaques. L’Académie s’est penchée sur les principales thérapies alternatives aux traitements classiques, comme le ginkgo biloba, la thérapie magnétique, les traitements par piqûre d’abeilles, les régimes avec de l’huile de poisson ou encore la réflexologie. Et seul la marijuana biologique thérapeutique trouve grâce à ses yeux, en ayant fait la preuve de son efficacité.

La marijuana bio thérapeutique recommandé dans la sclérose en plaques

La marijuana bio thérapeutique recommandé dans la sclérose en plaques

En spray ou en comprimé
En revanche, ce sont uniquement les formes sous comprimé ou en spray qui sont recommandées, car selon l’Académie, on ne dispose pas de suffisamment d’éléments pour pouvoir affirmer que fumer de la marijuana biologique soulage les symptômes de la Sclérose en plaques. Les recommandations soulignent également que des études à long terme sont nécessaires, car la marijuana biologique thérapeutique peut entraîner des effets indésirables, tels que des vertiges, des problèmes de mémoire ou encore une dépression.

Aux Etats-Unis, la marijuana biologique thérapeutique a été approuvé par la Food and drug administration dans la sclérose en plaques et dans deux autres indications, les nausées et les vomissements causées par les chimiothérapies anticancéreuses, qui ne répondent pas aux traitements classiques, et en cas de perte d’appétit chez les patients atteints de sida. En France, un premier médicament à base de marijuana biologique thérapeutique – le sativex – a été autorisé en janvier dernier pour soulager les symptômes de la sclérose en plaques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*