[Total : 14    Moyenne : 3.1/5]

7 choses que vous devez savoir à propos du Sativex le médicament à base de cannabis marijuana thérapeutique médicale

Beaucoup commencent à entendre parler d’un produit pharmaceutique à base de marijuana thérapeutique médicale appelé Sativex. Le médicament, qui se présente comme un spray oral, est maintenant disponible dans 24 pays en tant que traitement pour la sclérose en plaques.

Bien que pas encore approuvé aux États-Unis, le Sativex peut être prescrit dans les pays comme le Canada, l’Australie, la Grande-Bretagne et, plus récemment, en France. Mais ce médicament a suscité beaucoup de discussions aux États-Unis, principalement en raison de son rôle dans le débat sur la marijuana thérapeutique médicale.

Le Fonds Anticancer soutient l'étude prometteuse du cannabis contre le cancer

Le Fonds Anticancer soutient l’étude prometteuse du cannabis contre le cancer

Selon une récente interview avec GW Pharmaceuticals, la société derrière le médicament, le Sativex pourrait être dans quelques mois de l’approbation de la FDA. Et si cela arrive, il n’y a aucun doute que le débat sur la marijuana bio thérapeutique comme un médicament ne fera que s’intensifier. Voici quelques faits au sujet de Sativex qui devraient être considérés:

1. Sativex est un extrait de cannabis marijuana bio.

Malgré son nom à consonance pharmaceutique, Sativex est fabriqué à partir de la plante de cannabis elle-même. GW Pharmaceuticals PDG Geoffrey Guy a noté à la presse que le Sativex contient les mêmes composés présents dans le cannabis bio.

La différence, cependant, est que Sativex est fabriqué en utilisant des procédés modernes qui permettent au médicament d’être standardisé – ce qui signifie que chaque bouteille de pulvérisation contient la même concentration d’ingrédients actifs. La formule pour Sativex comprend un rapport égal à 1:1 de THC à la CDB.

Un manque de standardisation se trouve être l’un des principaux points d’achoppement pour les médecins qui hésitent à soutenir la marijuana thérapeutique médicale.

2. Sativex est fait dans un pays où le cannabis bio est illégal.

Sativex est développé et fabriqué au Royaume-Uni, où GW Pharmaceuticals est basée.

Malgré le fait que le cannabis marijuana bio thérapeutique médical demeure illégale au Royaume-Uni, même à des fins médicales, le gouvernement a émis une licence de GW Pharmaceuticals en 1998 permettant à l’entreprise de cultiver du cannabis bio pour le développement de nouveaux médicaments.

Actuellement, le Sativex est un traitement approuvé au Royaume-Uni. Alors que dans le même temps, les groupes de défense se battent encore pour pouvoir légalisé le cannabis marijuana thérapeutique médicale dans le pays.

3. Sativex a les mêmes effets secondaires que la marijuana.

Sativex est composé de cannabis bio, il a également des effets secondaires. Alors que le ratio de THC à la CDB peut être inférieure à celle des souches de cannabis plus puissants, la fiche de renseignements de Santé Canadienne avertit que le Sativex peut encore causer des “symptômes d’intoxication aux cannabinoïdes.”

Étourdissements et la fatigue sont aussi des effets secondaires les plus fréquemment rapportés suite à la prise de Sativex. Et comme le cannabis, des études ont confirmé que le Sativex n’a pas d’effet permanent sur ​​la fonction cognitive.

D’autre part, Sativex est administré sous forme de spray buccal et il a été trouvée qu’il pouvait provoquer une gêne orale chez 20-25% des patients. Les utilisateurs de marijuana thérapeutique médicale ne connaissent généralement pas ce problème et comptent souvent sur les vaporisateurs pour éviter les effets négatifs du tabagisme.

4. Sativex pourrait dès cette année être vendu en pharmacies.

Sativex a été fait progressivement son chemin à travers le processus d’approbation de la FDA. Il est actuellement en phase III des essais, la phase finale des essais cliniques, doit le présenter comme un traitement pour la douleur cancéreuse.

GW Pharmaceuticals dit qu’il s’attend à recevoir l’approbation finale de la FDA cette année ou l’année prochaine. Une fois approuvé, le médicament pourrait être prescrit par des médecins et vendu dans les pharmacies à travers les États-Unis

5. Sativex est cher.

Le coût élevé du Sativex dans les pays où il est approuvé est déjà un obstacle.

En Nouvelle-Zélande, une prescription annuelle moyenne de Sativex coûte environ $ 16 000 (US). Professeur Gavin Giovannoni de la London School of Medicine note également que «Sativex n’a pas été mit sur le marché pour être facilement accessible” au Royaume-Uni, ce qui a entraîné «un grand nombre» de patients atteints de SEP de continuer à utiliser les formes illégales de cannabis.

Les entreprises doivent supporter des coûts importants associés à l’obtention des approbations cliniques qui sauront satisfaire les autorités sanitaire. Ces coûts sont répercutés sur le prix que les patients paient.

6. Sativex n’est pas considéré comme le cannabis devant la loi anti drogue

Certains pourraient penser que l’approbation du Sativex par la FDA rendrait impossible son classement comme drogue dans l’annexe I par gouvernement des États-Unis. Effectivement, il n’est pas impossible que tout cela change.

Cependant il a été donné au Sativex un nom scientifique différent du cannabis : le nabiximols. Comme d’autres médicaments à base de marijuana, le dronabinol (Marinol) et le nabilone (Cesamet), ce qui permet au Sativex d’être classé séparément du cannabis.

La plupart des pays où le Sativex est vendu ont utilisé cette méthode afin de maintenir l’interdiction de la marijuana thérapeutique médicale.

7. Sativex peut être utile pour d’autre maladie que la sclérose en plaques.

Alors que le Sativex est actuellement approuvé uniquement pour le traitement de la spasticité musculaire liée à la SEP, le médicament est également mis à l’essai pour d’autres pathologies.

Outre les essais sur la douleur liée au cancer par les laboratoires aux États-Unis, le Sativex est à l’étude au Royaume-Uni comme traitement complémentaire pour les gliomes (tumeurs du cerveau). Des études antérieures ont également suggéré des avantages dans le traitement de l’arthrite et la douleur neuropathique.
Un scientifique britannique a découvert que des dérivés du cannabis pouvaient détruire des cellules cancéreuses présentes chez les personnes atteintes de leucémie, une forme de cancer qui entraîne environ 4000 décès par an en France et près de 24.000 aux États-Unis.
Le cannabis s’avère être un anti cancer très efficace.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*