Boutique Biologiquement.comConseils Importants Pour La Culture Du marijuana En Interieur

  Posté par marijuana       Laisser un commentaire
[Total : 4    Moyenne : 2.5/5]

La culture de la marijuana bio à l’intérieur est un art, et comme tel, requiert de certaines connaissances pour avoir un rendement maximum des plantes.

Il existe une référence pour savoir si vous faites bien le travail dans la culture de marijuana à l’intérieur, il s’agit de « gram-watt« . Cela signifie que si vous avez une culture avec éclairage de 400W, les fleurs une fois séchées devraient être d’environ 400 grammes.

D´après mon expérience, je peux dire que nous ne devrions pas nous obséder avec 1 Watt = 1 gramme. Ce serait la perfection, très difficile à atteindre, seulement réalisable par les cultivateurs plus expérimentés, en utilisant des méthodes telles que la culture hydroponique. Ces données peuvent servir de thermomètre, nous saurons que nous faisons toutes les actions requises pour la culture intérieure.

Ci-dessous, je vais essayer de faire une synthèse des aspects les plus importants à garder à l’esprit si nous voulons réussir avec notre récolte.
Éclairage de la culture
Peut-être le paramètre le plus important est l´éclairage, il existe de nombreux types de lampes pour la culture en intérieur, mais pour les cultivateurs débutants, je recommande des ampoules qui couvrent l’ensemble du processus. HPS ou Haute Pression de sodium sont utilisées pour la phase de croissance et floraison.

Les plus courantes sont 250, 400, 600 et 1000 Watts.

Les ampoules HPS atteignent des températures très hautes, élevant la température de notre culture. Vous arriverez à dissiper cette chaleur et refroidir l’ampoule, en utilisant un cool tube ou un réflecteur réfrigéré, et de plus, les utiliser pour apporter plus de lumière aux plantes.

Vous trouverez sur le marché d’autres modèles d´ampoules énumérés ci-dessous.

Les ampoules spécifiques pour croissance qui donnent de très bons résultats comme les HM ou halogénures métalliques disponibles en 200w, 400 W et 600w. Par contre nous avons le même problème de température que les ampoules HPS.

Aussi bien les ampoules HPS comme les HM besoin d’utiliser un ballast, le plus recommandé est l´ électronique avec régulateur de puissance. Vous pouvez utiliser les ampoules HPS et HM pendant 3 récoltes, à partir de là elles perdent de leur efficacité.
Les ampoules fluorescentes pour la culture de plantes, s´utilisent souvent pour la maintenance des mères et des boutures. Habituellement 18w et 36w, qui n’augmente pas la température de la culture.

Culture de marijuana bio en intérieur sous lampes HP sodium
Culture de marijuana bio en intérieur sous lampes HP sodium

Une autre option intéressante est la lumière froide, mais pas aussi efficace que les ampoules HPS, les ampoules CFL sont utilisées pour les petites cultures pour la croissance et la floraison et sont également idéales pour les boutures et les plantes-mères. Elles ne produisent pas de chaleur et vous pouvez les trouver sur le marché de 105, 150, 200 et 250 watts.
Les LED pour les cultures en intérieur sont les lampes du futur. Les LED économisent un 60% sur les factures d’électricité et ont une durée de vie jusqu’à 50.000 heures. Bien que certains modèles indiquent dans les spécifications techniques que nous pouvons les utiliser pour l’ensemble du cycle, le fait est que les cultivateurs de la marijuana bio généralement complètent avec d’autres lampes la phase de floraison.

Et comment utiliser les ampoules pour cultiver à l’intérieur?
• Le projecteur devrait être placé à demi-mètre des plantes (avec des lampes au sodium de 600 watts) ou à Conseils Importants Pour La Culture Du la marijuana bio  En Interieur 35/40 cm (avec des lampes au sodium de 400 watts), maintenant cette distance tout au long de la période de culture.

• Durant la période de croissance les plantes de marijuana ont besoin de 18 heures de lumière et 6 heures d’obscurité. Cette phase devrait durer pendant deux semaines ou jusqu’à ce que les plantes mesurent environ 25 cm.

• Pendant la floraison les plantes de marijuana ont besoin de 12 heures de lumière et 12 heures d’obscurité (il est très important que ce soit obscurité totale). La durée de floraison est très variable et peut aller de 50-70 jours selon la variété.

Ces paramètres d’éclairage sont les plus utilisés par les cultivateurs dans le monde, bien que des expériences récentes sur la culture de la marijuana bio en intérieur, se soient avéré des moyens plus efficaces pour économiser l’énergie et optimiser la production de la culture.

Ce tableau servira de référence pour connaître la puissance recommandée, en fonction de l’espace disponible.

Espace de culture Puissance recomandée

0,5 mètre carré. 250 W.

1 mètre carré. 400 W.

1,5-2 mètres carrés. 600 W.

3 mètres carrés. 1000 W

Le réflecteur est important pour ma culture intérieure?

Le réflecteur pour cultiver de la marijuana est essentiel, optimise considérablement notre production. Le réflecteur réfléchit la lumière de l’ampoule qui va vers le haut, en se concentrant sur les plantes.

Les plus courants sont:

-Réflecteurs ouverts, sont les moins chers par rapport aux autres mais favorisent beaucoup de pertes de lumens.

-Réflecteurs fermés de grande portée, plus efficaces que les ouverts, ils ont un écran thermique pour dissiper la chaleur de l’ampoule et la rapprocher des plantes.
Réflecteurs réfrigérés, aident à réduire la température de culture les reliant à l´extraction de sorte que vous pouvez les placer plus près des plantes.

Il existe plusieurs types, mais les plus populaires sont les Cool tube et Diamond et bien d’autres modèles encore plus efficace comme le Spoetnik.

La ventilation dans la culture de marijuana intérieure, il faut aussi en tenir compte.

-L´extracteur doit toujours être branché alors que la lumière est allumée. Pendant la phase d’obscurité

En Intérieur est conseillé de connecter 15 minutes chaque heure et dans les dernières semaines de la floraison doit être augmentée à 15 minutes chaque demi-heure.

-Si vous vivez dans un climat très humide et l’humidité relative est supérieure à 90%, le laisser connecté sans interruption.

Température et humidité dans la culture de la marijuana en intérieur.

-Nous conseillons toujours à ce que la température n’excède pas 30 ° C et pas en dessous de 15 ° C. Bien que la température idéale se situe entre 20 et 28 ° C.

-Avec un hygromètre nous mesurerons l’humidité dans l’atmosphère, nous ne devons pas excéder 75% du maximum ni descendre au-dessous de 20%. L´hygrométrie idéale est entre 40 et 60%. Dans des moments ponctuels humidité peut dépasser 90%, ce n’est pas un problème si ce n´est pas fréquent. Le thermo-hygromètre est très nécessaire pour contrôler le climat de notre culture.
Comment arroser les plantes de cannabis de notre culture intérieure?

En Intérieur Les plantes de marijuana exigent une irrigation abondante après les trois ou quatre premières semaines, environ 180 ml par plante et par jour. Au début de la floraison nous augmenterons l´irrigation à 250 ml et pendant les deux dernières semaines avant la coupe nous réduirons à 150 ml par plante et par jour.

-C’est juste une référence, car la quantité d’eau peut varier en fonction de la saison. Il est préférable de toucher le sol, s´il continue humide, nous arroserons le lendemain.

-Les engrais s´effectueront une fois toutes les deux irrigations, une fois nous arroserons avec de l’eau claire et l’autre avec de l’eau et des engrais, la quantité d’engrais sera indiquée par le fabricant.

Boutique Biologiquement.comMarijuana thérapeutique: la Cour fédérale du canada accorde une injonction

  Posté par marijuana       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

En vertu de la nouvelle loi fédérale, quelques producteurs commerciaux seulement seront dorénavant autorisés à faire pousser du cannabis bio marijuana thérapeutique.

Cannabis marijuana thérapeutique
Cannabis marijuana thérapeutique

Un juge de la Cour fédérale en Colombie-Britannique a émis une injonction permettant aux consommateurs de marijuana à des fins médicales de continuer à cultiver leur cannabis malgré l’entrée en vigueur, le 1er avril prochain, d’une nouvelle réglementation fédérale dans ce domaine.

Des patients s’étaient adressés à la cour pour demander une injonction temporaire, le temps que la contestation judiciaire du nouveau système soit entendue sur le fond. En vertu de la nouvelle loi fédérale, quelques producteurs commerciaux seulement seront dorénavant autorisés à faire pousser du cannabis thérapeutique.

Les modifications annoncées par Ottawa font partie d’une importante refonte du système canadien de marijuana médicale, qui permettait depuis 2001 aux patients détenteurs d’un permis de cultiver leur propre cannabis.

Plus tôt cette semaine, ils avaient plaidé en Cour fédérale que certains d’entre eux ne pourraient se payer le cannabis des producteurs certifiés par le gouvernement fédéral, et qu’ils ne seraient plus en mesure d’obtenir le type de marijuana qui leur convient le mieux.

Ottawa justifie sa décision de changer la loi en faisant valoir que les risques liés à la culture de marijuana – comme par exemple les incendies, le vol et les moisissures – outrepassent le droit de ces consommateurs de produire eux-mêmes leur cannabis.

Le juge Michael Manson a conclu que certains patients ne seraient pas en mesure de se payer de la marijuana si les prix augmentent tel qu’anticipé.

«Ce groupe subirait un tort irréparable en vertu de la (nouvelle réglementation)», a écrit le juge.

La date de l’audition de la cause sur le fond devrait être déterminée d’ici l’an prochain. En attendant, les consommateurs de marijuana à des fins médicales pourront donc continuer à cultiver leur cannabis.

Avant la décision de la cour, Santé Canada avait prévenu que tout patient accrédité pour cultiver de la marijuana n’ayant pas confirmé la destruction de ses plants serait signalé à la police.

Dans un communiqué publié vendredi soir, Santé Canada affirme que «l’expansion rapide en vertu du Programme d’accès à la marijuana à des fins médicales a eu d’importantes conséquences inattendues sur la santé et la sécurité du public».

Selon l’agence fédérale, il y a maintenant près de 40 000 personnes autorisées à posséder de la marijuana à des fins médicales au pays.

«La valeur de revente élevée de la marijuana sur le marché clandestin augmente le risque de cambriolage à domicile et de détournement. De plus, ces activités de production sont associées à des risques d’incendie et de prolifération de moisissures toxiques. Les risques touchent non seulement les producteurs, mais aussi leurs voisins et la collectivité», affirme l’agence fédérale.

Santé Canada précise qu’elle examinera la décision de la cour en détail et envisagera ses options.

John Conroy, l’avocat représentant les patients, a affirmé qu’il n’est pas clair si le jugement affecte les nouveaux patients qui ont besoin de marijuana médicale, et qui n’avaient pas encore reçu l’approbation nécessaire. Ils pourraient être contraints de se tourner vers le nouveau marché commercial, a-t-il indiqué.

Le Canada avait réglementé la marijuana médicale pour la première fois en 2001, un an après qu’un tribunal ontarien eut conclu que la loi violait les droits des patients qui utilisent le cannabis pour apaiser leurs symptômes.